Depuis le 1er septembre 2019, Olivier Marion est Directeur Général de FormaSup Ain-Rhône-Loire. Il succède à Yves Cimbaro et devient le 2ème directeur Général depuis la création de FormaSup ARL en 1995.

Avec cette interview, nous vous proposons de faire connaissance avec lui et d’en savoir plus sur ses ambitions pour FormaSup ARL et les défis qu’il s’apprête à relever avec son équipe.

Le 1er septembre 2019, Olivier Marion prend la Direction Générale de FormaSup Ain-Rhône-Loire, convaincu de la noblesse de ses missions autour de l’apprentissage dans le supérieur et de son engagement « citoyen » sur la thématique de la diversité. Son objectif est d’accompagner cet établissement dans la mutation rendue nécessaire par la réforme de l’apprentissage initiée en 2019 et de le positionner comme un CFA de référence et d’excellence sur les territoires de l’Ain, de Lyon et de St Etienne.

Un parcours lié à l’enseignement supérieur

Diplômé de 3 Masters, enseignant en stratégie d’entreprise, analyse des conflits, géopolitique, Olivier Marion est également Chevalier des Palmes Académiques, membre de l’Association Française des Managers de la Diversité et dispose de plusieurs mandats dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (Forum Réfugiés, Face Lyon, Cités d’Or…).

Il a débuté sa carrière dans l’enseignement supérieur lorsqu’il était encore étudiant à Paris. Dès l’âge de 27 ans, il est directeur pédagogique dans une école de journalisme et de communication parisienne (Institut International de Communication de Paris).

Formé en Sciences Politiques (IEP de Lyon) et en géopolitique à l’université Paris 8 (DEA à l’Institut Français d’Analyse Géopolitique) ; il entreprend en 1996 une expatriation vers le Liban pour y enseigner. Il est recruté par l’Université St Joseph de Beyrouth pour assurer les enseignements d’analyse géopolitique au sein de la faculté des Sciences Humaines.

En 2004, il est recruté par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nantes-St Nazaire comme Directeur des Etudes de l’Ecole Atlantique de Commerce (rattachée ensuite au Groupe Audencia School of Management).

Déploiement de l’alternance au Cnam Rhône-Alpes

En février 2009, il est recruté comme Directeur Formation du Cnam en Rhône-Alpes. Il entreprend dès 2010 de proposer sur le territoire de nouvelles formations. En 3 ans, il met en œuvre une dizaine de nouveaux parcours, près d’une trentaine de nouveaux enseignements et installe l’offre de services VAE du Cnam en région.

En juillet 2012, il est nommé directeur régional du Cnam et assure pour la 1ère fois de l’histoire du Cnam en Rhône Alpes, une véritable rentrée régionale où l’ensemble des activités du Cnam sur les zones académiques de Lyon et Grenoble relèvent d’un seul centre de décisions : le centre régional de Lyon. Il entreprend dès lors de bâtir de nouveaux partenariats « solides » vers le monde universitaire (Universités de Lyon 3, de Jean Monnet à St Etienne, de l’ENS de Lyon, Université de Savoie etc) et académique (Greta) pour consolider la mission de service public de formation tout au long de la vie sur son territoire.

De 2014 à 2019, fort de sa sensibilité « républicaine » aux questions d’éducation, de formation et d’accès à l’emploi pour tous et dans la tradition de l’universalisme initié par l’Abbé Grégoire, il engage le Conservatoire dans deux nouvelles directions : les formations en alternance et la conception et le déploiement de dispositifs de formation pour les publics décrocheurs. Le nombre d’alternants est triplé en 5 ans.

Pour les publics décrocheurs, il initie en région en partenariat avec les pouvoirs publics territoriaux, les CCI territoriales, les French Tech de Lyon, Grenoble, Valence, Annecy et Pole Emploi AURA, des écoles de codage diplômantes à Bac+2 baptisées dans le sillon alpin « Campus numérique in the Alps » et sur Lyon et St Etienne, « House of Code ».