Parcours d’apprenti : la découverte et l’intégration en entreprise

Un certain nombre de conditions doivent être réunies pour favoriser une intégration de l’apprenti en entreprise : politique d’apprentissage, accueil de l’apprenti, intégration et rencontre des collaborateurs, matériel et ressources à disposition, encadrement des missions, parcours de formation en interne…

La politique d’apprentissage

 « Je me suis senti très bien parce que les alternants font partie de la politique de l’entreprise », parole d’un ancien apprenti [1].

Le développement d’une politique d’apprentissage au sein d’une entreprise implique une certaine formalisation stratégique qui impacte les ressources humaines et donc le recrutement des apprentis. Lorsque le recours à l’apprentissage est une obligation légale (entreprises de plus de 250 salariés), recruter des apprentis devient « une directive forte en interne comme en externe » (parole d’un responsable Ressources Humaines). Au-delà de la dimension légale, il existe aussi dans certaines entreprises « une tradition de l’apprentissage » (parole d’un RH d’une Entreprise de Taille Intermédiaire) ou la volonté d’« être une entreprise citoyenne », de « participer à la formation des jeunes ». L’apprentissage permet aussi de former les professionnels de demain, de rester en veille sur les techniques, connaissances et compétences nouvelles : « les méthodes évoluent, rester au courant, c’est la véritable plus-value de l’apprentissage ».

26 entreprises interviewées sur 36 (Enquête Responsables Ressources Humaines Entreprises) expriment la volonté de recourir à l’apprentissage pour répondre à un besoin de main d’œuvre à court terme voire à long terme en embauchant l’apprenti à l’issue de l’apprentissage.

L’accueil et l’intégration en entreprise

 « Il faut veiller à ce que l’apprenti soit bien reçu en entreprise, dans de bonnes conditions (matériel et outils) », parole d’un tuteur académique [2].

L’arrivée en entreprise et l’accueil sont généralement vécus positivement par l’apprenti (enquêtes apprentis entrant en formation / enquête anciens apprentis). Cette intégration est en partie faite par le maître d’apprentissage qui leur présente le contexte, leurs missions, les règles d’entreprise et l’équipe.

Les missions de l’apprenti

« Il faut s’assurer que la mission confiée est une vraie mission », parole d’un responsable Ressources Humaines d’une entreprise [3].

Les tuteurs école (Enquête 2018) insistent sur l’importance de bien installer les missions de l’apprenti lors de son arrivée en entreprise, de traiter rapidement ses difficultés et de bien assurer son suivi dans le temps. D’où l’importance d’une communication forte entre l’établissement de formation et l’entreprise. Pour améliorer cette communication, il est essentiel de coordonner l’équipe tutorale (entreprise/école), d’assurer des visites régulières en entreprise, d’assurer une cohérence entre enseignements théoriques et pratiques. 

Le rôle du maître d’apprentissage est donc au cœur du dispositif d’apprentissage.

En quelques mots…parole d’un ancien apprenti

« (L’entreprise) c’est beaucoup plus formateur je trouve. (…) c’est là que tu apprends ce que tu as envie de faire, tu vois les gens avec qui tu travailles, etc., on te donne des conseils pour faire ton métier (…). A l’école on t’apprend des notions car tu peux rentrer dans plusieurs types de sociétés, tu n’apprendras pas de la même manière »

[1] Source : Enquête par entretien anciens apprentis (2017) – 20 interviewés